À propos de

Violaine sourit

Gourmande, depuis toujours, la préparation des repas est, et restera, un moyen de me nourrir comme j’en ai envie, sainement, quels que soient mes moyens.
Violaine Despringre

Observatrice, et amoureuse du bien vivre, il a toujours été important pour moi de bien me nourrir. J’ai eu la chance de grandir avec cette éducation du bien manger, qualitativement, de façon équilibré, avec les moyens du bords.

Je me suis vite rendue compte qu’elle influe sur la santé, la ligne, le budget, le planning, et donc mon humeur et celle de mes proches ! Et ça revient 3 fois par jour !
Il est indispensable d’être en paix avec ou on tourne bourrique !!

Je suis persuadé que cuisiner est synonyme de verbes comme :
  • Rencontrer,
  • Créer,
  • Personnaliser,
  • Se régaler,
  • Accompagner, transmettre
  • Se surpasser
  • Partager

Chacun porte un synonyme différent, qui est sa propre motivation… Le mien est je pense, personnaliser, ou créer. J’adore improviser.

Voyages

Curieuse, habiter dans des régions et pays différents a satisfait mon plaisir de découvrir les marchés locaux. Je découvrais les pays et les cultures au travers de leur cuisine. J’ai beaucoup aimé la Guyane Française pour toutes les saveurs que j’y ai apprises.

Créatrice dans l’âme, j’adapte les produits locaux à mon palais, et à ceux de mes convives.

Au Pays-Bas, je suis passée au niveau professionnel avec l’alimentation.
Manager familial à plein temps pendant une bonne quinzaine d’année, j’ai aussi crée et géré une société de traiteur aux Pays-bas. Sur des prestations familiales ou évènementielles. Ma réputation a vite couru de bouche en oreilles. J’y animais déjà des ateliers culinaires.

Pourquoi Violaine Cook ?

De retour en France, j’ai suivi un stage de HACCP et suis partie travailler en restauration. Très peu pour moi : pas assez de contact avec le client, pas maitre à bord, et un rythme de fou.

J’ai suivi quelques formations sur la diététique et l’équilibre alimentaire à l’institut Pasteur de Lille.

Puis j’ai décidé de créer ma propre entreprise.
J’ai besoin de cohérence : il y a un fort décalage entre la volonté des personnes de bien se nourrir, de transmettre une saine alimentation, et pourtant une course et une pression folle à chaque repas. Une peur du contenu de l’assiette. Ou tout simplement une inconscience de sa qualité. Parfois une simple méconnaissance de la préparation des basiques et des produits de saison, et locaux. Le budget et l’humeur en souffre. Il manque quelques apprentissages pour se rassurer et gagner en autonomie.

L’envie de transmettre mes connaissances, l’envie de variétés et de relationnel, m’ont tout simplement emmené à Violaine Cook.
J’ai envie que chacun puisse se donner les moyens d’une alimentation saine et savoureuse, toute en simplicité.

En parallèle, je me suis formée en communication non violente, et c’est un atout supplémentaire pour aider les gens dans ce changement.Ecouter le ressenti permet d’aller chercher la motivation et freins. C’est un pas essentiel à la réussite de leur projet.

Mes séjours à l’étranger me permettent de parler anglais si besoin.

Notre manière de nous nourrir est un beau miroir de vie.