Eliminez !!

Dans la pub, à la salle de sport, chez le doc, dans la famille, à l’école, un peu partout en fait, on entend ce mot. Il désigne le fait de compenser les énergies prises en mangeant par de l’exercice physique. En fait c’est une question de balance, de façon imagée ou non.

Voici une injonction pleine de bonne volonté… et pourtant !

Comme synonyme, pour ÉLIMINER, j’ai trouvé :
Abattre, éradiquer, faire disparaître, détruire, évacuer, retirer, sortir, se défaire… et beaucoup d’autres du même acabit.

Dans la balance, je mets :

D’un coté le plaisir gourmand, la récompense à un effort, le partage d’un bon moment avec une personne qui m’est chère.

Et de l’autre, cet excès de calories, généralement sous forme de sucre, de graisse, ou d’alcool, voire de chimie industrielle.

Bon, quand je regarde la balance, je me demande pourquoi elle arrive à s’équilibrer… en toute logique, la deuxième partie ne devrait même pas exister…Que vais-je donc chercher dans cet excès de calories?
Un peu de régression, une certaine paresse, une envie d’interdit, une envie de tendresse, un peu d’écoute de moi ou au contraire des autres. Ou tout simplement du partage.

Bref, toutes les raisons sont bonnes. Après tout je suis humaine et c’est chouette. Tant que ma santé n’en dépend pas, là, c’est un autre débat.

Telle l’image si connue, l’angelot et le diablotin discutent sur mon épaule.

L’un débat sur le joli corps que je veux, en bonne santé, pour m’en servir comme je veux. L’autre débat sur le plaisir de partager, le plaisir de mes papilles, et toute l’attention que je mets dedans… Sincèrement, je ne sais pas lequel est ange et lequel est démon !

Culpabilité, quand tu me tiens !

Les deux sont bien !
Toutes ces envies sont légitimes, et bienvenues. J’ai droit à tout !!

Alors ce verbe ÉLIMINER…

Comme si cela gommait cette gourmandise…comme si elle n’avait jamais existée !

Mais alors ? Le plaisir que j’ y ai pris aussi est parti !

La balance est assez futée sur le principe.
Un coté on mange, de l’autre coté on bouge.
Ainsi je garde une bonne santé, un bon moral. Tout va bien. Là où cela se gâte, c’est quand j’aimerais être plus mince, moins lourde… de façon imagée ou non.

ÉLIMINER ce moment de gourmandise
ÉLIMINER ces calories en trop, ces trop grandes quantités
ÉLIMINER ces toxines accumulées
ÉLIMINER cet instant de culpabilité…

Et… si je changeais mon regard ?
Si je prenais la situation à l’inverse ?
Juste en en changeant le terme, juste transformer la formulation afin d’avoir envie :

A la place de « je fais de l’exercice pour ÉLIMINER»

Je choisis « je CONSOMME L’ÉNERGIE acquise ».

Ou même, soyons fous, allons jusqu’à avoir envie d’être dynamique, et de bouger facilement, de sentir mes mouvements légers et fluides.

Alors la balance est inversée…

L’élément moteur change : j’ai besoin d’une belle énergie (attention à moi, moment de plaisir) pour bouger avec un beau dynamisme (légèreté, fluidité). Ce que j’ai ressenti de bon ira dans mes mouvements.

Je suis heureuse de manger quelque chose que j’aime et de mettre du plaisir dans l’alimentation, une belle énergie qui sera à mon service.

Je passe à l’action et je bouge. Seule ou entre amis, la stratégie est accessible, parfois il suffit d’émettre l’idée à haute voix, une oreille voisine a peut-être la même envie.

Mon travail me paraît moins lourd, puisque je sais que j’ai l’énergie nécessaire.

La gourmandise est un bien joli défaut. Elle me permet de me nourrir de bons petits (ou grands) plats, tout en surveillant d’une façon plutôt sympa, qui saute dans mon assiette.

Il est important de varier son alimentation, la stratégie la plus simple quand on est gourmand est d’apprendre à cuisiner un peu de tout, salé, ou sucré. Ainsi, utiliser ses papilles et sa créativité pour une balance plus cool.

Il est possible d’équilibrer l’alimentation de façon gourmande, ET équilibrée.

Pour rappel, il est bon de manger sur une un repas ½ de fruits ou végétaux, ¼ de protéines (carnées, mais pas obligatoirement) et ¼ de féculents (céréales et pommes de terre). Et si je ne peux le faire sur le repas, je le fais sur la journée : sandwich le midi, poêlée de légumes de soir)

 Si vous ne savez pas comment les préparez ou comment organiser ce changement, Violaine Cook se fera un plaisir de vous accompagner.