L’année scolaire aidée par le microbiote

miroite intestinal et cerveau

Une belle année scolaire : mettez le microbiote intestinal au service du cerveau !

Pour les enfants et aussi les adultes, l’année commence souvent en septembre… Bienvenu dans cette nouvelle année !

Alors là je vous vois sourire : 

  • Vous vous demandez ce que les résultats scolaire peuvent  bien avoir en rapport avec le microbiote et le cerveau, et vous me connaissez donc vous lirez l’article .-)
  • Vous avez déjà entendu parler de l’importance d’un microbiote puissant, et vous demandez comment le garder puissant pour un belle année.

La part du cerveau et celle du microbiote

Sur un point de vue, disons scientifique, le cerveau a tout simplement des besoins en glucides, acides aminés, lipides, fer et autre minéraux. Vous le savez déjà. L’idéal étant de les avoir dans de bonnes quantités. Ainsi vous obtiendrez l’énergie nécessaire au stockage des données, interactions avec les réflexions, apprentissages. Vous pourrez même ressortir tout ça dans le bon ordre, donc un peu de classement. Cela fonctionne mieux si en plus, on dort bien et en quantité.

Vous me direz oui oui, mais l’agenda est parfois contraignant, et il faut savoir s’amuser aussi. Et VOUS AVEZ RAISON !

Prendre plaisir a choisir son plat, poser un peu le portable quand vous ne travaillez pas, et profiter du plein air, discuter, rire, observer, écouter les bruits, cela suffit parfois à revenir au présent. Ne dit-on pas que les émotions logent dans le ventre?
En ce qui concerne l’agenda, un peu d’organisation, de légèreté dans votre fonctionnement, et sachez que vous avez le droit de dire non, et que les enfants aussi, à la « sur-demande ». Vous pouvez choisir de traiter l’important avant l’urgent. 

Quand vous dites non à autrui, cela veut dire que vous vous dites oui (ou à quelqu’un d’autre), pour un temps qualitatif, un peu d’espace qui conservera le bénéfice de vos congés. En bref, vider un peu la tête, faire un peu de place … pour apprendre de nouvelles choses ou renforcer les acquis.

Pour un microbiote au service du cerveau

  • Comme dit dans mon article sur la variété : 14 pour être en forme, Le professeur Lecerf (service nutrition Institut Pasteur), et beaucoup de nutritionnistes et naturopathes, préconisent de manger environ 14 choses différentes par jour.
    Si si c’est possible.
    Non non, les 50 noms composant votre plat ultra transformé ne comptent pas. 
    • Par exemple : 1 avoine, 2 lait, 3 pomme, 4 amandes (une dizaine pour la pause de 10h), 5 carottes rapées, 6 haricots verts, 7 pommes de terre, 8 filet de canard, 9 compote d’abricots, 10 yaourt au 11 miel (pour la pause de 16h), 11 courgette du gratin que vous aurez préparé avec 12 des oeufs, et 13 du fromage rapé. 14 et plus pour votre dessert

 Assez simple finalement… déjà, amusez-vous à compter de temps en temps.

  • Les habitudes alimentaires influencent la qualité du sommeil : avez-vous bien dormi après votre burger frites et glace cookiedought? (Ou hachis Parmentier de canard et son verre de médoc, suivi d’une tarte choco) J’entends par là, vous êtes vous réveillé en forme, frais et dispo pour l’école ou les réunions?
    Remèdes : éviter la viande le soir (trouver les protéines végétales dans mon article), manger suffisamment tôt pour digérer avant de dormir.
  • Pour vous, mais aussi pour les enfants, quand le réveil est laborieux, le petit dej est souvent oublié : « pas faim », « pas le temps », « je contrôle mon poids ». Hors les nutriments sont indispensables pour le bon fonctionnement. Savez vous que 15% d’enfants et 30% d’ados se passent de repas avant d’aller en cours? Forcément, ils seront fatigués et moins attentifs. Le cerveau ne stocke pas puisqu’il est occupé à lancer des alarmes de faim et de sommeil. Et l’enfant n’a qu’une hâte : que le cours se termine ! Et vous la réunion, ou alors, vous aurez un truc à grignoter dans le tiroir.
    Rappel : au petit déj aussi, une boisson, un féculent, des protéines et des fibres. 
    Version salée : Thé ou infusion de votre choix, smoothie , pain et fromage ou jambon.
    Version sucrée : Thé ou infusion de votre choix, salade de fruits frais (préparée la veille si besoin), porridge d’avoine cuit au lait et au sirop d’érable ou pain confiture. 

En conclusion

L’équilibre alimentaire basique va permettre au microbiote de digérer et fournir les nutriments nécessaires. Et comme les bonnes bactéries fonctionnent bien, l’efficacité sera au rdv, en limitant la fatigue.

La variété est essentielle pour atteindre une meilleure performance du corps humain, et aussi pour garder sa bonne humeur. Que ce soit dans l’assiette, dans les rencontres, dans les activités physique et artistique, et aussi dans les façons de se détendre. 

Pour avoir un microbiote puissant, choisissez une alimentation variée, qui suit les saisons, en quantité raisonnable, avec des ingrédients nouveaux régulièrement, pour l’inciter à s’adapter et à évoluer. 

Pour garder dynamisme, et bonne humeur, intervenez sur votre assiette … et votre ventre !

Cet article vous parle ? Vous souhaitez accorder votre alimentation avec votre vire? Je serai ravie de vous offrir un moment d’échange lors d’une séance diagnostic de 30 min.

Mes services vont de l’enseignement de la composition des menus, à l’organisation, gestion du budget, en passant par identifier les plats sur une carte de restaurant pour un repas équilibrés. Mes outils sont des des séances d’accompagnement individuelles, des cours de cuisine, ou des conférences de sensibilisation.

https://www.inserm.fr/dossier/nutrition-et-sante/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.