La chaine du froid

Lorsqu’on se nourrit, on met ce qu’il y a dehors à l’intérieur de notre corps. Le corps est une belle mécanique qui transforme tout ça pour se recomposer au mieux.
Pour lui permettre de le faire facilement, il est logique de lui donner les nutriments les meilleurs qui soient.

L’hygiène fait simplement appel au bon sens, qu’il est plus facile d’appliquer quand on connaît le fonctionnement des bactéries. Ce sont des êtres vivant qui mangent, respirent et se reproduisent. Comme nous, elles ont besoin d’air, d’eau, de nutriments et d’une température adéquate. Certaines sont excellentes pour notre santé, elles nous aident dans la digestion, d’autres sont à bannir et nous rendent malade.

Les aliments frais comme laitage, viande et plat préparés se conservent au frais.
Rien de neuf.
Les garder le plus possible à une température de 4°C.

Parfois difficile notamment au moment de faire les courses. Vous l’aurez compris, il est préférable de mettre dans votre caddy les produits sortant des réfrigérateurs en dernier, de même, les produits achetés à la coupe au rayon boucherie, poissonnerie, charcuterie et fromagerie. L’idéal étant de les stocker ensemble dans le caddy, et mieux encore de les mettre dans des sacs isothermes prévu à cet effet. Bien sur, en été, rentrez chez vous directement pour les remettre au frais rapidement. Un sac isotherme ne protège pas plus d’une demi-heure quand la température extérieure est de 20°C.

Ne dépassez pas 2h00 de stockage à température ambiante avant réfrigération. Si vos aliments sont restés plus longtemps dehors, et dans une mesure raisonnable, il vous faut les consommer rapidement. Pour la viande et le poisson, les cuire suffisamment longtemps pour tuer les « mauvaises bactéries »… Et encore, souvent, cela ne suffit pas et vous devrez jeter sous peine d’être malade. Fiez-vous à votre nez et vos papilles. En cas de doute, ne consommez pas.

C’est rageant, cela fait du gaspillage, ayez confiance en votre capacité d’apprentissage. La prochaine fois, vous vous arrangerez autrement.

Violaine Despringre